Réfléchir à l’intégration

  • Le rôle des services de garde face à l’intégration

Tous les matins, les enfants du quartier arrivent au service de garde pour y retrouver leurs amis et pour s’amuser avec eux au gré des activités qui s’y tiennent. Petit à petit, vous avez appris à les connaître et à leur faire une place afin qu’ils puissent se sentir accueillis et intégrés.

Rieur, enjoué, irritable, dévoué, inventif, timide, énergique, maladroit, sensible… voici autant d’attributs qui les distinguent et qui vous invitent à moduler votre intervention de manière à tenir compte de leurs particularités et de leurs besoins.


Dans ce contexte, quel est votre rôle en tant que service de garde lorsque vous intégrez un enfant qui présente des besoins particuliers ?

Les objectifs des services de garde éducatifs à l’enfance sont les mêmes pour tous. Nous vous suggérons donc de vous référer au programme éducatif Accueillir la petite enfance, le programme éducatif des services de garde du Québec. On y trouve, entre autres, une description des six objectifs des services de garde soit :

  1. Accueillir les enfants et répondre à leurs besoins.
  2. Assurer le bien-être, la santé et la sécurité des enfants.
  3. Favoriser l’égalité des chances.
  4. Contribuer à la socialisation des enfants.
  5. Apporter un appui aux parents.
  6. Faciliter l’entrée de l’enfant à l’école.

Une décision commune

Le choix d’intégrer des enfants à besoins particuliers dans son milieu est idéalement une décision commune. La participation de l’ensemble de l’équipe aux échanges et aux réflexions concernant l’intégration favorise grandement la réussite de l’expérience. Notez que pour une responsable d’un service de garde en milieu familial, la discussion peut se faire avec le personnel du bureau coordonnateur, avec son assistante ou, avec d’autres RSG.

En quelques mots intégrer c’est….


Préparer une première rencontre

UN PREMIER CONTACT

Quand cela est possible, nous vous suggérons d’inviter la famille à visiter votre service de garde avec l’enfant avant de procéder à l’inscription de l’enfant. C’est le moment de faire connaissance et de créer un lien de confiance. Mais, c’est aussi l’occasion de vous informer auprès des parents :

  • Des besoins de leur enfant, sans oublier de noter ses forces et ses intérêts;
  • De leurs attentes et des craintes qu’ils ressentent en vue de l’intégration.

De votre côté, il est bon de leur faire part :

  • De vos propres craintes et de vos attentes également;
  • De votre fonctionnement ainsi que de votre régie interne (procédures à suivre, heures d’ouverture, etc.);
  • Du rôle que vous aurez à jouer auprès de leur enfant, un rôle qui se distingue de celui de la réadaptation par exemple.

Planifier L’intégration

Lors de l’inscription, vous avez eu un portrait général de l’enfant, de ses besoins, de ses capacités et de ses intérêts. Nous vous suggérons quelques pistes supplémentaires pour mieux vous préparer à accueillir l’enfant.

  • Organisez une rencontre en présence des parents et de l’éducatrice titulaire du groupe pour compléter le plan d’intégration du Ministère de la Famille.
  • Faites part de vos questionnements aux parents et exposez-leur votre routine et fonctionnement de groupe.
  • Identifier les adaptations susceptibles d’aider l’intégration de l’enfant dans le groupe.
  • Établisser avec les parents les moyens de communication qui seront mis en place au quotidien.
  • Informez-vous auprès des parents si des thérapeutes sont impliqués auprès de l’enfant afin de connaître les recommandations essentielles à sa sécurité et à son bien-être.
  • Pour les responsables de service de garde en milieu familial, il est tout aussi pertinent d’organiser une rencontre avec les parents pour remplir ce document. Nous suggérons d’y inviter aussi une personne du bureau coordonnateur.

Intégrer le quotidien

Au fil des semaines, les besoins se précisent davantage. L’intégration étant un processus continu, elle demande de pouvoir se donner le temps et les outils pour :

1. Observer

2. Planifier

3. S’ajuste au besoin

  …AVEC SOUPLESSE, CRÉATIVITÉ ET OUVERTURE D’ESPRIT!


Observer

Il est important de s’accorder du temps pour observer l’enfant au quotidien et cibler les moments de routine où sa participation est entravée ou limitée. Suite aux observations, il est plus facile d’orienter vos interventions et de dresser un portrait juste de l’enfant au service de garde.

Deux outils vous sont proposés pour faciliter votre démarche d’observation, soit :


Planifier

Les activités quotidiennes proposées aux enfants doivent considérer et respecter l’intérêt et le rythme de chacun. Pour un enfant ayant des besoins particuliers, comme pour tout autre enfant, la planification doit tenir compte de ses besoins afin de lui permettre de participer à sa mesure aux activités.

À cet effet, nous vous proposons un outil qui vous permet de détailler les stratégies recommandées pour répondre aux besoins particuliers de l’enfant et met également de l’avant les capacités de l’enfant dans le cadre de votre routine du groupe :


Agir et s’ajuster

C’est souvent dans l’action que l’on est à même d’apprécier la qualité de la participation de l’enfant. Cela est vrai dans la mesure où l’on mise non pas sur la réussite ou le résultat de l’activité, mais plutôt sur la façon dont l’enfant a pu y participer. Vous pourrez ainsi évaluer si les adaptations mises en place étaient suffisantes ou pertinentes.

Les partenaires de l’intégration

Il est essentiel de développer des liens favorisant le travail en partenariat pour la réussite de l’intégration. Référez-vous au parent pour toutes questions concernant les besoins particuliers de l’enfant, il est votre premier partenaire! Une bonne communication quotidienne entre la famille, l’éducatrice ou la RSG est à la base même d’un partenariat efficace !

Elle se traduit, entre autres, par :

  • Consulter le parent avant de prendre une décision concernant leur enfant.
  • Partager les informations et observations de l’enfant.
  • Prendre le temps de discuter des réussites et difficultés vécues au quotidien.
Avec l’autorisation du parent, vous pouvez également entrer en contact avec les différents intervenants entourant l’enfant. Ainsi, il vous sera possible de voir ensemble les adaptations qui sont susceptibles de faciliter la participation de l’enfant aux activités quotidiennes.


Documents et outils d’intégration

Les milieux de garde subventionnés par le Ministère de la Famille et des Aînés (MFA) ont droit à une allocation supplémentaire afin de faciliter l’intégration d’un enfant qui présente des besoins particuliers. Cette allocation sert à mettre en place les adaptations matérielles, humaines et physiques requises pour permettre la participation de l’enfant aux activités quotidiennes du service de garde. Les documents qui composent le dossier sont les suivants :

Rapport du professionnel

Ce document qui confirme la déficience ou les incapacités de l’enfant doit être rempli par un professionnel reconnu par le ministère. Il doit être signé par le parent avant d’être remis au service de garde.

Plan d’intégration

Ce document permet de dresser un portrait de l’enfant et d’identifier ses besoins particuliers. Il donne des indices pour définir les besoins du milieu en matière de ressources humaines, matérielles et pédagogiques. Nous recommandons d’organiser une rencontre avec toutes les personnes concernées par l’intégration afin de remplir le document ensemble.

Évaluation annuelle

Ce document permet de revoir les mesures mises en place et de se réajuster en fonction des besoins qui sont identifiés à ce moment. Entre autres, il est très utile lors d’un changement de groupe, car il peut servir à transmettre les informations d’une éducatrice à une autre.

Pour les consulter et les télécharger, nous vous invitons à vous rendre dans la section enfants à besoins particuliers du MFA en suivant le lien ci-après :

Il est également possible de faire une demande pour obtenir une allocation supplémentaire couramment nommée « mesure exceptionnelle ». Cette mesure consiste à allouer un soutien financier additionnel à un service de garde pour couvrir une partie des frais supplémentaires d’accompagnement et de soutien à un enfant ayant des besoins importants.

Et surtout, n’oubliez pas de solliciter la participation des parents. Car non seulement ces derniers doivent signer les documents, mais ils peuvent aussi aider à l’identification des besoins de l’enfant dans les différentes sphères de son développement en plus de faire le lien avec les professionnels de la santé.

Outils d’intégration de JMFPG